Réaliser un bilan auditif

Bilan auditif

L’âge avançant, ou bien à la suite d’un événement particulier, on peut souffrir d’une perte d’audition, ou simplement avoir des doutes sur notre capacité à entendre correctement. 

Il est prudent de prendre les choses en main rapidement et de ne pas attendre des symptômes trop importants avant de réagir.

On peut alors procéder à un bilan auditif complet, qui nous permettra de nous rassurer, ou de desceller un trouble auditif, qu’il sera ensuite possible de traiter.

Il se déroule en plusieurs étapes, et dure entre 30 à 45 minutes.

Cliquez ici pour un bilan auditif gratuit !

Un questionnaire pour vous connaître

Le bilan se pratique chez un médecin ORL, ou chez un audioprothésiste.

Ce dernier vous posera tout d’abord une série de questions pour vous connaître plus précisément :

  • Quel est le niveau de votre gêne auditive ?
  • Est-ce que les deux oreilles sont touchées ?
  • Quand les symptômes ont-ils débuté ?
  • Y a-t-il un facteur déclenchant ?
  • Quels sont vos antécédents ? (hérédité, maladie)
  • Avez-vous subi des traitements ? Contre le cancer, les maladies cardiaques, avec des médicaments ototoxiques. Ou encore la prise d’antibiotiques, de diurétiques, de quinine…
  • Quel est votre métier ?
  • Quel son les bruits constants dans votre environnement ?
  • Etc.

L’otoscopie

Vient ensuite l’otoscopie.

Il s’agit d’un examen de vos conduits auditifs, ainsi que des tympans, à l’aide d’un spéculum d’oreille ou d’un otoscope.

Le médecin s’assure ainsi de problèmes mécaniques de votre système auditif, et vérifie que les conduits sont parfaitement dégagés.

Cliquez ici pour un bilan auditif gratuit !

L’audiométrie

Il s’agit du test auditif lambda, que l’on passait autrefois lors des “3 jours” à l’armée, ou qui peut être effectué lors d’une visite médicale.

Elle est pratiquée soit dans une cabine insonorisée, soit à l’aide d’un casque.

Elle se déroule en 2 étapes.

Le médecin ORL, pratique donc en premier l’épreuve dite tonale.

Il mesure alors les seuils auditifs de chacune de vos oreilles, vérifiant ainsi la plus faible intensité perceptible sous différentes fréquences, la tolérance aux sons forts, et l’audition de plusieurs sons également sous différentes fréquences.

Vous découvrirez alors votre audiogramme, qui est un graphique définissant votre niveau d’audition.

L’audiométrie se poursuit ensuite par l’épreuve vocale.

Le médecin vous fait alors entendre et répéter des mots, mesurant ainsi votre pourcentage d’intelligibilité.

On parle d’un test de la discrimination auditive.

Selon les résultats de votre audiométrie, il est possible que le médecin vous fasse passer à nouveau une épreuve tonale, avec cette fois un vibrateur déposé sur la mastoïde (l’os situé au dos du pavillon de l’oreille).

Vous entendrez à nouveau exactement les mêmes sons, mais cela permettra d’affiner la courbe auditive de l’audiogramme pour définir plus précisément le trouble de l’audition dont vous souffrez.

Après le bilan

Si votre bilan a été effectué par un audioprothésiste, il est possible que selon les résultats, il vous envoie consulter un médecin ORL, qui est le seul à pouvoir les analyser et lancer un traitement.

L’ORL déterminera le niveau de votre perte auditive, le trouble en question, et les origines de la pathologie.

Il décidera alors de la marche à suivre pour vous permettre d’améliorer ou de retrouver vos capacités auditives, que ce soit en traitant une maladie pouvant être soignée, ou en conseillant un appareillage.

Cliquez ici pour un bilan auditif gratuit !