Fonctionnement du système auditif

 

système auditif

Le système auditif est une machine bien huilée et très complexe qui permet la transmission d’une vibration sonore, du pavillon de l’oreille jusqu’aux neurones du nerf auditif.

C’est une succession d’étapes qui permettent une audition optimale, et tout doit fonctionner parfaitement pour espérer entendre et comprendre correctement.

Aujourd’hui les connaissances sont complètes et cela permet de traiter de nombreuses pathologies.

Cliquez ici pour un bilan auditif gratuit !

Le système auditif périphérique

C’est lui qui s’occupe de la transmission du signal sonore.

Il se compose de l’oreille externe, de l’oreille moyenne et de l’oreille interne.

L’oreille externe est la partie visible du système auditif.

Elle regroupe le pavillon, qui capte les vibrations sonores, et le conduit auditif externe qui les dirige vers le tympan.

L’oreille moyenne se compose quant à elle du tympan, de trois osselets nommés le marteau, l’enclume et l’étrier, et de la trompe d’Eustache.

Elle est reliée à l’oreille externe par la membrane tympanique.

L’onde reçue par le pavillon et acheminée par le conduit auditif externe et vient faire vibrer le tympan.

Ces vibrations sont transmises aux osselets, le marteau tape l’enclume ce qui met en mouvement l’étrier. C’est ce dernier qui transmet l’onde sonore à l’oreille interne.

L’oreille moyenne à également un rôle de protection de l’oreille interne.

Lorsqu’un volume sonore est trop élevé, le muscle de l’étrier se contracte pour réduire la vibration. On appelle cela le réflexe stapédien, du nom du muscle en question.

Enfin, l’oreille moyenne, grâce à la trompe d’Eustache, équilibre aussi la pression de chaque côté de tympan.

L’oreille interne reçoit donc la vibration de l’étrier, par le biais de la fenêtre ovale.

Elle se compose quant à elle du vestibule et de la cochlée.

Le premier est responsable de l’équilibre et c’est la seconde qui permet l’audition.

La cochlée est en forme de spirale et elle retient l’organe de Corti.

Ce dernier contient plus de 15 000 cellules comportant des micros cils baignant dans un liquide du nom de périlymphe.

Les vibrations parviennent jusqu’à ce liquide, ce qui active les cils et génère un influx nerveux qui est transmis au cerveau, via le nerf auditif.

Le système auditif central

C’est le système auditif central qui provoque la transmission de l’information sonore, du nerf auditif jusqu’au cerveau.

C’est donc lui qui est responsable de l’interprétation du son qui nous parvient, et qui décide donc de la compréhension d’un mot par exemple.

C’est également grâce à sa connexion avec l’organe de Corti, que l’on peut savoir d’où provient un bruit ou un son en particulier.

On peut alors se déplacer à l’oreille, retrouver notre portable, ou savoir d’où viennent les coups de klaxon d’un automobiliste pressé.

Il faut savoir que le cerveau décode ensuite l’information quasi-immédiatement, puisqu’il n’aura besoin que de 20 millièmes de secondes pour transformer le son en un mot ou en information, et interpréter ainsi le message reçu.

Cliquez ici pour un bilan auditif gratuit !

La stéréoacousie à aussi son importance

Bien sûr, il est important que les deux oreilles fonctionnent correctement et de la même façon afin d’assurer une stéréoacousie optimale.

C’est grâce à cette stéréoacousie qu’on se repérera encore mieux dans l’espace.

On saura notamment si le son est en train de s’éloigner ou de se rapprocher, et donc on évaluera correctement les distances.